FranÁais Deutsch English





Les Bonnes Adresses de la Route des Vins

Les Autres Bonnes Adresses d'Alsace

Les Villages

La Gastronomie

Les Cépages

Les Grands Crus

Les Régions

Les Musées d'Alsace

Les Sentiers Viticoles

Confrérie Saint-Etienne





Hospices de Strasbourg

Nous Contacter

Rechercher
 Mots clés :
  
 (exemple : vins,alsace)
 Catégorie :
  


Home >  Châteaux Forts et Monuments de La Route des Vins d'Alsace du Haut-Rhin (68)  Retour


Les CHATEAUX FORTS et MONUMENTS de la Route des Vins du HAUT-RHIN (68)

RIBEAUVILLE
Ribeauvillé : le Saint Ulrich Copyright ARdV
Les châteaux de Ribeauvillé

Le " Saint Ulrich "

11ème siècle.
Construction du château, alors fief de l'Empire, par Réginbold .
1084. Le Saint Ulrich passe sous le contrôle de l'évêque de Bâle.
1247.  Le roi Rodolphe de Habsbourg assiège le château mais sans succès.
15ème siècle. Le château Saint Ulrich est abandonné par les sires de Ribeaupierre.

Le " Haut-Ribeaupierre "

Au-dessus de Ribeauvillé et à l'ombre du Taennchel se dresse l' " Altenkastel " ou " Haut-Ribeaupierre " .
Château construit en grès, dominant Ribeauvillé, cité des Ménétriers.
13ème siècle. Edification de la forteresse des sires de Rapoltstein  ou Ribeaupierre, sans doute sur un ancien site romain, d'où son nom : alten = altus, élevé et kastel = castellum, camp fortifié chez les Romains.
1384 à 1387. Le " Haut-Ribeaupierre " chevalier John Harleston durant la guerre de Cent Ans,
1477. Le " Haut-Ribeaupierre " servit de prison pour Philippe de Croy, comte de Chimay, allié de Charles le Téméraire, fait prisonnier par un Ribeaupierre à Nancy .
Le " Haut-Ribeaupierre " fut ruiné durant la guerre de Trente Ans.

ATTENTION : le château est fermé pour travaux jusqu'en 2013 !



Ribeauvillé : à droite, le Giersberg Copyright ARdVLe " Giersberg "

13ème siècle. Construction par les Ribeaupierre et donation aux Giersberg.
1288. Une partie du château est détruite par la foudre.
17ème siècle.  
Le " Giersberg " est abandonné.


KAYSERSBERG

Château de Kaysersberg

1227.
L'origine de Kaysersberg ou " Mont de l'empereur " Kaysersberg : le château impérial Copyright ARdVremonte à cette année pendant laquelle, le roi Henri VII, fils de Frédéric II de Hohenstaufen, empereur du Saint-Empire Romain Germanique, acheta les droits fonciers du château, construit en 1226, sur un promontoire rocheux dominant la vallée.
Agrandie et renforcée, la forteresse impériale contrôla l'entrée de la vallée, située à l'époque, sur l'un des principaux axes de communication Est-Ouest et en verrouilla le passage
1632. Le château est incendié .
Son donjon cylindrique est un des plus anciens d'Alsace.

Embrasement des ruines du château le 13 juillet au soir.
         

[ Retour au Début de la Page ]

KATZENTHAL

Château du Wineck

Histoire :

Le château du Wineck , seul château d'Alsace entouré de vignes, domine le village et le vignoble de Katzenthal. Le célèbre Grand Cru " Wineck-Schlossberg " en tire d'ailleurs son nom.Katzenthal : le Wineck Copyright ARdV
Construit vers 1200 par les comtes d'Eguisheim-Dabo, il est cité pour la première fois en 1251 lorsque le compte Ulrich de Ferrette en fait don à l'évêque de Strasbourg.
Tenu en fief par les chevaliers de Wineck, vieille famille colmarienne, il devient dès le milieu du 14ème siècle, propriété jusqu'en 1828 des barons de Rathsamhausen .
En 1866 il devient propriété de la société pour la Conservation des Monuments Historiques d'Alsace.
Restauré depuis 1972 par les " Amis du Wineck ".

Visites :

D'avril à octobre, les dimanches et jours fériés de 14:30 à 18:00. visite du château, du donjon avec l'exposition d'objets découverts lors des fouilles

Pour les visites de groupe hors des horaires habituels prendre SVP. contacter : téléphone : + 33 3 89 27 23 17


WINTZENHEIM

Château du Hohlandsbourg

Histoire 

1279.
Sur l'impulsion des Habsbourg, sur un sommet, dominant Wintzenheim de ses 620 mètres d'altitude, Wintzenheim : le Hohlandsbourg Copyright ARdVle " Hohlandsbourg " sera construit par Siegfried de Gundolsheim, alors prévôt de Colmar.
1281. Il est assiégé par les bourgeois de Colmar, qui l'incendièrent et le détruisirent.
1300. Il est reconstruit par les Habsbourg qui en font un centre administratif important.
1465. Le château est à nouveau rasé par les troupes des villes libres. 
14ème et 15ème siècles. Il est progressivement agrandi et renforcé par les Comtes de Lupfen, ainsi que par Lazare Schwendi au 16ème siècle.
1633. Exemple remarquable d'architecture militaire en Alsace, occupé par les autrichiens, il est assiégé et détruit par les Suédois.
1635. démantelé par les Français pendant la guerre de 30 ans.
1840. Classé monument historique
1985. Sa restauration a commencé sur décision du Conseil Général du Haut-Rhin.

Visites : 

Ouverture au public les samedi, dimanches et jours fériés à partir du 1er week end d'avril.
Visite possible de 14:00 à 18:00 le samedi, de 11:00 à 18:00 le dimanche et jours fériés, sur rendez-vous.
Renseignements : Téléphone : + 33 3 89 30 10 20
Proposées par le syndicat mixte d'aménagement du château du " Hohlandsbourg ". 

[ Retour au Début de la Page ]

HUSSEREN - Les - CHÂTEAUX

Les 3 châteaux

Les 3 châteaux de Husseren, aussi appelés 3 châteaux d'Eguisheim ont été construits aux 11ème et 12ème siècles, par les artisans et les ouvriers .  Husseren : les 3 châteaux Copyright ARdV
" Dagsburg " - " Wahlenburg  " - " Weckmund " se profilent sur la colline du Schlossberg : au sud, le " Weckmund ", avec son logis seigneurial ; au centre, le " Wahlenburg  " ; au nord, les beaux vestiges du " Dagsburg ".
1006. Probablement plus vieux château d'Alsace, le " Haut-Eguisheim " apparaît, alors propriété du comte Hugues et de son épouse Heilwige.
1026. Il est dévasté par le duc de Souabe Ernest.
La légende dit que la chapelle castrale Saint Pancrace aurait été consacrée entre 1049 et 1054, par le pape Léon IX  .
1074. Gérard, neveu du pape Léon IX, habite le château.
1150. Après la mort d'Ulric d'Eguisheim, son neveu, le comte Louis 1er de Ferrette récupère les possessions alsaciennes des Eguisheim. A cette époque le " Dagsburg ", château septentrional est construit.
1199. Une partie en est détruite par le roi de Germanie, Philippe.
1225. Après le décès de Gertrude de Dabo, les Ferrette revendiquent sa succession. Afin de couper court à toute duispute, l'évêque de Strasbourg achète ces droits de succession aux margraves de Bade. 
1236. L'empereur Frédéric Il renonce à ses prétentions sur le château.
1324. Après les Ferrette, les Habsbourg font valoir leurs droits sur Eguisheim et entrent en possession d'une partie du " Haut-Eguisheim "
1466. Le château est détruit pendant la guerre des " 6 deniers " : celle-ci avait été initialement déclarée par un meunier mulhousien réclamant son salaire d'environ 6 deniers à la ville de Mulhouse. Le capitaine de la garde des châteaux d'Eguisheim, Pierre de Réguisheim, put enfin se quereller avec Mulhouse.
A son grand désarroi, les troupes de Mulhouse détruisirent le " Wahlenburg  " et le " Weckmund ".

GUEBWILLER

Monuments des Diables Bleus

Monument réalisé par les sculpteurs parisiens Vermare et Moreau-Vautier.
Guebwiller : Monuments des Diables Bleus Copyright ARdVIl est dédié à la gloire des " Diables Bleus " , surnom donné aux valeureux chasseurs alpins ayant participé aux combats acharnés de la montagne vosgienne durant la Première Guerre Mondiale.
Erigé en 1927, inauguré par le Président Poincaré, son chasseur de bronze sera détruit en 1940 par les nazis afin d'éliminer toute trace du souvenir français en Alsace.
Celui-ci est restauré et remplacé en 1960 par une nouvelle sculpture de bronze réalisée par Bouret.
il se trouve juste en dessous du sommet du Grand Ballon, ou ballon de Guebwiller, sur la route des Crêtes.
Renseignements auprès des Offices de Tourisme de
   - Guebwiller :
        - Téléphone : + 33 3 89 76 10 63.
        - Fax : + 33 3 89 76 52 72.
        - E-mail : o.t.guebwiller@wanadoo.fr
   -  Soultz :
        - Téléphone : + 33 3 89 76 83 60.
        - Fax : + 33 3 89 74 86 12.
        - E-mail : otsi.soultz@free.fr

[ Retour au Début de la Page ]


CERNAY

Monument du
Hartmannswillerkopf "

Historique :

Le monument du " Hartmannswillerkopf " (Vieil-Armand) est un des 4 monuments Guebwiller : the Hartmannswillerkopf Copyright AdT 68 C. Meyer ARdVcommémoratifs érigés sur le front après l'armistice du 11 novembre 1918.
Classé Monument National depuis, 1921 le " Hartmannswillerkopf " (Vieil-Armand) est un lieu de souvenir, avec une nécropole nationale de 1264 tombes individuelles identifiées, 6 ossuaires de 64 corps non identifiés et une crypte à trois autels : catholique, protestant et israélite.
L'offensive acharnée pour la possession de cette crête stratégique dominant de ses 956 mètres d'altitude le sud de la plaine d'Alsace, a commencé le 31 Décembre 1914, et allait durer pendant 4 ans.
Les combats furent particulièrement meurtriers durant l'année 1915 où le sommet, enjeux des féroces combats du front des Vosges, changea huit fois de main...
Une croix blanche , haute de 20 et large de 5,25 mètres domine le " Hartmannswillerkopf ".
Aussi le monument des " Diables Rouges " surnom donné aux fantassins du 152ème régiment d'infanterie, qui ont participé avec bravoure aux combats pendant la Grande Guerre.
Du sommet du " Hartmannswillerkopf " superbe vue sur la plaine d'Alsace, la Forêt-Noire, le Jura et, par temps idéal les Alpes de l'Oberland Bernois.

Visites :

Le site du " Hartmannswillerkopf " est ouvert au public d'avril au 11 Novembre.
Mise à part la crypte à entrée payante pour les + de 12 ans, le reste du site est en accès libre.
Des visites guidées gratuites les mercredis après-midi sont organisées en juillet et août.
Hors saison, les visites sont payantes et sur rendez-vous.
Renseignements auprès de l'Office du Tourisme de Cernay.
Téléphone + 33 3 89 75 50 35
E-mail : info@cernay.net 


[ Retour au Début de la Page ]


La Table de Mittelwihr
J.J. KLEIN Restaurateur à MITTELWIHR
Tél. 03 89 78 61 40
Fax. 03 89 86 01 66
Cliquez ici pour mieux nous connaître
 
Distillerie Artisanale G.MICLO
Distillerie Artisanale d'Eaux-de-Vie de Fruits
68650 LAPOUTROIE
Tél. 03 89 47 50 16 Fax 03 89 47 21 03
Pour nous découvrir, cliquez ici
  [Signaler une erreur]
Certification IDDN