FranÁais Deutsch English





Les Bonnes Adresses de la Route des Vins

Les Autres Bonnes Adresses d'Alsace

Les Villages

La Gastronomie

Les Cépages

Les Grands Crus

Les Régions

Les Musées d'Alsace

Les Sentiers Viticoles

Confrérie Saint-Etienne





Hospices de Strasbourg

Nous Contacter

Rechercher
 Mots clés :
  
 (exemple : vins,alsace)
 Catégorie :
  


Home >  Les Châteaux de la Route des Vins d'Alsace du Bas-Rhin (67)  Retour



OTTROTT

Les 2 châteaux d'Ottrott

11ème siècle.
Une seule forteresse datée du premier tiers du siècle occupait le site. Un fragment d'enceinte, du côté nord, faites de gros blocs, assemblés à sec et non équarris . 
13ème siècle. Trois châteaux se sont superposés avant que le partage ne soit réalisé vers le milieu du siècle.
Ch$ateau du Lutzelbourg Ottrott Copyright ARdV
Le " Lutzelbourg ", château à l'Est du site est à l'origine un château de siège.

13ème siècle. Construction de l'enceinte pentagonale, avec éperon en bossages face à l’ancien château, date du milieu du .
14ème siècle. Reconstruction du donjon cylindrique à la pointe de l’éperon et ajoute d'une tour semi-circulaire sur la face opposée pour défendre la porte d'accès.
1400. Reconstruction d'un beau palais seigneurial avec fenêtres rectangulaires à meneaux (répertoriées comme étant les plus anciennes d'Alsace de style " Renaissance " ) et couronné de faux-mâchicoulis.
14ème siècle. On note une similitude certaine entre les deux châteaux. Leur défense est complétée par le rajout d'un flanquement semi-circulaire, de fausses-braies et d'une barbacane angulaire, en remplacement des destructions subies pendant la guerre de Cent-Ans.

Le " Rathsamhausen "

13ème siècle. Le " Rathsamhausen ", château à l'Ouest du site, réutilise un donjon-palais roman, construit au début du siècle, d'après des plans provenant de Sicile où les chevaliers d’Ottrott avaient guerroyé vers 1196. Vers le milieu du siècle, rajout d'un donjon-beffroi cylindrique en bossages.
14ème siècle. Reconstruction de l’enceinte.
1400. Rajout d'une étonnante barbacane possédant l’une des plus anciennes archères-canonnières répertoriées.

[ Retour au Début de la Page ]

 HEILIGENSTEIN

Le château du " Landsberg "

Château construit en grès, dominant d'une part la ville de Barr et Heiligenstein d'autre part.
1197. Construction du château de " Landsberg " par Conrad de Landsberg pour renforcer les défenses des abbayes de Hohenbourg (Mont Sainte Odile), Niedermünster et Andlau.
1230.  Les Landsberg entrent au service de l'Evêché de Strasbourg.
1413. Le château de " Landsberg " est donné aux comtes palatins.
1504. Confisqué par l'empereur Maximilien.
1632. Le château de " Landsberg " a probablement été dévasté par les Suédois.
Aujourd'hui propriété privée.

MITTELBERGHEIM

Le château d'Andlau

Château en granit  face à la ville de Barr, dominant Mittelbergheim et la plaine d'Alsace de sa superbe silhouette à nul autre semblable.
1250 à 1264. Construction du château par Eberhardt von Andlau.

ANDLAU

Le Château du Haut Andlau

1344.
Construction du château par Rodolphe d'Andlau qui le donne en fief à l'église de Strasbourg.
1438. Les milices d'Obernai entrent de force dans le château , pour y recherché le châtelain de l'époque, Antoine Lambrecht.
1632. Andlau est occupé par les Suédois.
1673. Nouvelle occupation par une petite garnison appartenant au magistrat de Strasbourg.
1678. Destruction du château par le maréchal de Créqui.
1806. Le château est vendu comme bien national.

Le Château du Spesbourg

Construit en granit, sur le promontoire du " Rothmannsberg ", à 451 mètres d'altitude, le " Spesbourg " domine le val d'Andlau.

1246 à 1250. Ce sont les années retenues par les historiens comme dates de construction du château .
Le Spesbourg Copyright ARdV1322. Première mention formelle du château .
1353. L'empereur Charles IV adjoint à Gauthier de Dicka, avoué héréditaire de l'abbaye d'Andlau, le vidame Rodolphe d'Andlau, Pierre et Henri d'Andlau en précisant que Gauthier de Dicka pourra transmettre ses droits et fiefs aux d'Andlau s'il venait à décéder sans avoir de successeur mâle.
1383. Gauthier de Dicka déclare les sires d'Andlau comme successeurs au " Spesbourg ".
1386. Gauthier de Dicka meurt durant la bataille de Sempach (Suisse) ne laissant pas d'héritier mâle. Le château devient alors la résidence de parents de la famille d'Andlau
1431. Etienne, duc de Bavière, investit le " Spesbourg " sans défense. Mais le château sera repris la même année par les seigneurs d'Andlau, à la tête d'une force armée de 2000 hommes
16ème siècle. En représailles du mauvais traitement qu'un noble aurait infligé à l'une des leurs,  les bourgeois de Barr attaquent et incendient le " Spesbourg " .
1830 - 1840. Les comtes d'Andlau récupèrent leur propriété et vendent la ruine au baron d'empire Hallez.
1890. La veuve du baron d'empire Hallez vend le château au Docteur Alexis Stoltz.
1904. Le médecin lègue par testament le " Spesbourg "  à la ville d'Andlau.
1964 à 1965. réalisation de fouilles et de divers travaux de consolidation.
1967. Le " Spesbourg " est inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques.
Propriété de la Commune d'Andlau.

[ Retour au Début de la Page ]

DAMBACH LA VILLE

Le château du " Bernstein "

Construit à 552 mètres d'alitude, sur un piton rocheux
11ème siècle. Première mention de ce château, construit en granit, propriété des comtes de Dabo
1225. Disparition des Dabo. Les troupes de l'évêque de Strasbourg assiège le château et le prenne au comte de Linange.
1580. Le château est abandonné jusqu'au début du 19ème siècle.
17ème siècle. Le château du " Bernstein " est ruiné pendant la Guerre de Trente Ans.
1789. Le château du " Bernstein " est démantelé à la Révolution.
1835. Il est acheté par Félix de Darstein, qui fit construire une maison avec des dépendances.
1932. Inscription à l'Inventaire des Monuments Historiques
On y trouve encore un donjon pentagonal de 18 mètres de hauteur, un corps de logis seigneurial hexagonal, percé de meurtrières au rez-de-chaussée et de fenêtres en plein-cintre à l’étage, et une tour carrée ayant abrité la chapelle castrale.

SCHERWILLER

Le Ramstein Copyright ARdVLe " Ramstein "

La ruine du " Ramstein ", située sur une crête rocheuse, défend l'accès à l' " Ortenbourg ".
C'est une bastide, autre dénomination d'une tour de siège.

Château de l' " Ortenbourg " 

Château en granit, dominant Scherwiller et la plaine d'Alsace.
Architecture très militaire avec un magnifique donjon pentagonal offrant un angle aigu du côté de l'assaut éventuel, servant à dévier les projectiles des attaquants.
000. C'est aux alentours de l'an 1000 que le comte Werner d'Ortenberg construisit le premier château, en bois ou en pierre ? Nul ne sait .
1261. Construction de l' " Ortenbourg "par Rodolphe de Habsbourg, futur roi de Germanie, pour contrôler le val de Villé.
L'Ortenbourg Copyright ARdV1293. Le grand bailli d'Alsace, Otton d'Ochsenstein, allié d'Adolphe de Nassau, empereur d'Allemagne , assiège l' " Ortenbourg ".
1314 - 1469. Les Mullenheim, puissante famille strasbourgeoise, prennent possession du château.
1470 - 1474. Pierre de Hagenbach, grand bailli, au service de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, devient maître de l'Ortenbourg le 21 décembre 1470.
1475 - 1535. Les Mullenheim reprennent possesion de leur bien perdu
15ème siècle. L' " Ortenbourg " abandonné par ses propriétaires à la fin du siècle, devient un repaire de brigands.
1633. La Guerre de Trente Ans entraîne la destruction de l' " Ortenbourg " par les Suédois, le 1er avril 1633.
1648. Après le Traité de Westphalie, Louis XIV devient le nouveau maître de la seigneurie.
1681. Le seigneurie est donnée en fief par Louis XIV.
19ème siècle. Les Faviers deviennent propriétaires du château.
1920. Le 11 juin, le baron de Faviers fait don du château à la commune de Scherwiller.
1979 - 1980. Des travaux de rénovation, notamment du donjon, et de la chemise, sont iréalisés avec le concours financier de la Région Alsace.

[ Retour au Début de la Page ]

ORSCHWILLER

Château du Haut -Koenigsbourg 

Le château est situé à 757 m d'altitude, d'où il domine la plaine d'Alsace.
Historique d'après Dominique Harster, tiré de l'ouvrage " Origine du Château " .   

Le Haut - Koenigsbourg Copyright ARdV774. Charlemagne fait don du " Stophanberch " ou " Staufenberg " et des terres attenantes à l'abbaye de Lièpvre dépendante de celle de Saint-Denis, qui en restera propriétaire jusqu'à l'arrivée des Hohenstaufen.
1147. Construction du premier château sur le sommet de la montagne appelé " Castrum Estufinum " ou " Chateau des Staufen ".
1192. L'appelation " Koenigsbourg " remplace celle de " Staufenberg ". Il existe alors deux tours situées aux deux extrémités du sommet, l'une appartenant à Conrad III, l'autre à son neveu Frédéric III, futur Frédéric I de Hohenstaufen, dit Barberousse.
1200. Au début du siècle le domaine est donné en fief par les ducs de Lorraine aux Comtes de Werde, ducs d'Alsace.
1250. Il est donné en fief à Cuno de Bergheim.
1267. Une partie du château est donnée au fief aux Ratsamhausen qui l'occupent jusqu'au début du 13ème siècle.
1276. Le Koenigsbourg est donné en fief aux Hohenstein qui l'occupent jusqu'au début du 15ème siècle.
1359. La suzeraineté des ducs de Lorraine n'étant plus effective, le duc d'Alsace à l'époque Comte d'Oettingen, vend le château à l'Evêché de Strasbourg.
1417. Mention d'un "château désert" ou " Oedenburg " : s'agit-il du second château situé à l'autre extrémité de la crête ?
1422. Le Koenigsbourg est toujours occupé par les Hohenstein.
1453. Le Koenigsbourg  devient le Haut-Koenigsbourg pour le distinguer du bourg situé en contrebas, à l'époque" Niederkunighsheim " devenu aujourd'hui Kintzheim.
1454. Siège et prise du château par l'électeur palatin Frédéric le Victorieux, alors occupé par les frères Jacques et Antoine de Hohenstein et Hans de WEesternach. Le château ne fut cependant pas occupé par Frédéric.
1455 à 1462. Habité par des parents des Hohenstein, les frères Henri et Regnard de Lambsheim, chevaliers brigands qui rançonnent la plaine du Rhin supérieur.
1462. Le château est pris et détruit par l'armée levée par les villes de Strasbourg, Colmar et Bâle réunies pour mettre fin à ces pillages. Les parties romanes encore visibles actuellement proviennent de ce château datant du 12ème siècle.
1474. La maison de Lorraine renonce définitivement à faire valoir ses droits sur le château.
1479. Les ruines du château sont données en fief par l'Empereur Frédéric II (les rois ou empereurs d'Allemagne étant redevenus des suzerains immédiats du château) à Oswald de Thierstein (mort en 1488), comte de Suisse et à son frère Guillaume.
1481. Les Thierstein reconstruisent le château qu'ils dotent d'ouvrages exigés par l'art militaire de l'époque (Grand bastion, Petit bastion, trois enceintes) et au début du 16ème siècle le Hohkoenigsbourg était le plus important des châteaux fortifiés des Vosges. La période des Thierstein restera la plus belle de l'histoire du château.
1517. Le dernier des Thierstein, croulant sous les dettes, s'éteint. La famille n'ayant pas de descendance, Maximilien Ier reprend possession du château, qui revient ainsi à la Maison Impériale des Habsbourg.
1519 à 1533. Le château est gouverné et entretenu par les intendants militaires des Habsbourg (exécution de travaux de défense - Bastion de l'étoile).
1533. Le château est donné en gage par la famille des Sickingen qui y place un prévôt pour garder le château.
1596. Le gage est vendu à Rodolphe de Bollwiller (décédé en 1616).
1616. Jean Ernst Fugger d'Augsbourg succède à son beau-père, Rodolphe de Bollwiller.
1633. La guerre de trente ans. Les Suédois, en guerre avec l'Autriche, ravagent l'Alsace. Le château, défendu par Philippe de Lichtenau (prévôt commis à la garde du château), est pris par les Suédois le 7 septembre 1633, après 52 jours de siège et incendié. Il restera ensuite à l'état de ruine.
1648. Louis XIV, souverain de la province d'Alsace (par le Traité de Westphalie) devient propriétaire du domaine.
1672. Louis XIV reprend le château en ruine aux Fugger d'Augsbourg et le restitue aux Sickingen qui le possédaient en 1533.
1770. La ruine du château est vendue par les Sickingen au seigneur de Boug, président du Conseil Souverain d'Alsace, dont les descendants la gardèrent jusqu'en 1825, bien qu'elle fut déclarée bien national pendant la Révolution.
1825 à 1865. La ruine appartient successivement à divers propriétaires.
1862. La ruine du château du Haut-Koenigsbourg est classée Monument Historique et des travaux de consolidation et de préservation furent entrepris par la Société pour la Conservation des Monuments Historiques d'Alsace.
1865. La ruine et les forêts environnantes sont acquises par la ville de Sélestat.
1871. L'Alsace devient allemande. Pour le Kaiser, le château est l'occasion de marquer d'un symbole, la frontière ouest de l'empire.
Orschwiller :le Haut Koenigsbourg Copyright ARdV1899. La ville de Sélestat offre la ruine à l'empereur Guillaume II.
1900. Le 9 aoüt, la reconstruction débute par le donjon.
1904. L'association du Haut Koenigsbourg achète des collections d'étoffes, d'armes, de mobilier, ainsi que des objets ayant un rapport avec l'histoire du château, l'Alsace et la Lorraine, pour meubler le château avec des meubles des 12ème au 17ème siècles ainsi que des armes médiévales ou de la Renaissance, dans le but avoué de faire du château un musée.
1901 à 1908. Restauration du château par l'architecte Bodo Ebhardt. Véritable témoin de l'influence d'architectes, tels Viollet-le-Duc et Bodo Ebhardt, tous deux de grandes sensibilité et érudition. Le 13 mai 1908, Guillaume II sera présent au château pour son inauguration.
1918. Le 20 novembre 1918 les soldats français occupent le château du Haut-Koenigsbourg.
1919. Le château est classé Palais National (art. 56 du Traité de Versailles - réunion à la France des Biens de la couronne allemande).
1940 à 1944. Pendant l'occupation, le château servit de lieu de repli aux collections du Musée de Colmar, en particulier au célèbre rétable d'Issenheim de Mathias Grünewald, ainsi qu'aux tapisseries de la Cathédrale, de l'Hôtel de Ville et des Musées de Strasbourg.
1944. Le 28 novembre 1944, un corps de troupe américain arrivant par la montagne, occupa le château qui jusqu'à la libération de Colmar, devait constituer un poste d'observation important, américain et français.
 
D'après Dominique Harster

[ Retour au Début de la Page ]

Visites

Dates et horaires de visite :

Le château est ouvert tous les jours :
- en janvier, février, novembre et décembre : de 9:30 à 12:00 heures et de 13:00 à 16:30heures,
- en mars et octobre : de 9:30 à 17:00 heures,
- en avril, mai et septembre : de 9:15 à 17:15 heures,
- en juin, juillet et août : de 9:15 à 18:00 heures.
            
N.B. : La billetterie ferme le soir 45 minutes avant le château.
            
Le château est fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre et tous les lundis de novembre à février.

Visites pour publics spécifiques et pour les publics scolaires.

Visites  diverses :

- Visite commentée :
- Visites à heures fixes en français :
    - d'octobre à mars à 11h et 14h30
    - en avril, mai, juin, septembre à 11h, 14h30 et 16h
    - en juillet et août : départs réguliers entre 9h45 et 12h, 13h30 et 17h30 /
- Visites à heures fixes en allemand de mai à octobre à 12h et 15h /
- Visites à heures fixes en anglais :
    - Du 01 octobre 2014 au 31 mai 2015 Tous les jours 
    - Du 01 juin 2015 au 30 septembre 2015 Tous les jours à 14h00
    - Du 01 octobre 2015 au 31 décembre 2015 Tous les jours 
D'autres départs sont organisés en fonction de l'affluence.

- Visite ludique : Avec un personnage du Moyen Âge, découvrez en famille la vie quotidienne dans un château fort. Tous les jours durant les petites vacances scolaires à 11h et 15h. En juillet-août à 11h, 13h30, 15h et 16h15
- Visite du donjon : le donjon est à nouveau accessible. La visite du donjon fait partie de la visite insolite 
Visite insolite : Hors du circuit de visite habituel, visitez les cuisines aménagées de l'époque de Guillaume II et le donjon.
Sur réservation, 18 personnes maximum. Les samedis et dimanches de novembre à mars à 14h45.

- Renseignements (du lundi au vendredi):

     - Conseil Général du Bas-Rhin
     - Château du Haut-Koenigsbourg
        67600 ORSCHWILLER
       Téléphone : + 33 3 69 33 25 00 
       Fax : + 33 3 69 33 25 01
       E-mail : haut-koenigsbourg@cg67.fr


 
KINTZHEIM

Château de " Kintzheim "

1227. Château gothique déjà mentionné en ce temps, est un des mieux conservés d'Alsace  
13ème siècle. Construction du château fief d'Empire, par les Rathsamhausen, puis devient propriété de Rodolf de Habsbourg,.
1298. Destruction par les troupes de l'évêque Conrad de Lichtenberg.
1492. Jean de Hattstatt vend le château de " Kintzheim " à la ville de Sélestat.
1632. Il est en partie dévasté par les Suédois, lors de la Guerre de Trente Ans.
1649. Jean-Guillaume de Gollen en reconstruit les parties saccagées et rénove la chapelle. 1789. Avec l’abolition des privilèges, Kintzheim perd son titre de domaine féodal.
1804. Le château de " Kintzheim " devient propriété privée.
1945. La Deuxième Guerre Mondiale n’épargnera pas le château de Kintzheim: les séquelles en sont encore visibles aujourd’hui sur les parois du donjon .
Imposants vestiges : donjon, fenêtres romanes et gothiques, cheminées et chapelle.

[ Retour au Début de la Page ]

Distillerie Artisanale G.MICLO
Distillerie Artisanale d'Eaux-de-Vie de Fruits
68650 LAPOUTROIE
Tél. 03 89 47 50 16 Fax 03 89 47 21 03
Pour nous découvrir, cliquez ici
 
Distillerie M. WINDHOLTZ
31,avenue du Général de Gaulle 68150 RIBEAUVILLE FRANCE Tél : 03.89.73.66.64 Fax: 03.89.73.37.82
Pour en savoir plus, CLIQUEZ Ici
  [Signaler une erreur]
Certification IDDN